Qui sommes-nous ?

Nos sociétés souffrent d’un vide de Beauté
, de Sens et de Spiritualité, manque qui affecte singulièrement le monde des artistes. Dans une société individualiste, sans repères et coupée de ses racines, l’artiste est en crise de sujet, d’identité et de message. L’art ne se suffit pas à lui-même, il n’a de raison d’être que dans l’expression d’une transcendance et d’une verticalité de l’homme  croyant ou non. L’histoire de l’art occidental nous montre à quel point l’Eglise a contribué à la création d’un patrimoine sacré  et culturel unique qui est la source de la civilisation occidentale.

L’artiste est traversé par une lumière mais il ne sait pas d’ où elle vient.

A l’initiative de Daniel et Anne Facérias avec Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon, la Diaconie de la Beauté est lancée en 2012 à Rome au moment du Synode de la Nouvelle Evangélisation avec le Cardinal Poupard comme un service d’Eglise pour rendre les artistes à la Beauté et la Beauté aux artistes afin qu’ils deviennent témoins de la Beauté de Dieu. Plusieurs personnalités d'Eglise : le Cardinal Sarah, préfet de la Congrégation du culte divin, Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse, et Mgr Louis, évêque émérite de Châlons en Champagne, accompagnent de près ce mouvement naissant.

Ils sont musiciens, poètes ou chanteurs, peintres, architectes ou cinéastes, sculpteurs, comédiens ou  danseurs…Quelle que soit leur discipline,  dans la précarité de la condition d’artiste aujourd’hui, ils cherchent à vivre ensemble leur quête de la vérité et leur passion. La Diaconie peut les aider en redonnant à l’artiste son rôle de médiateur entre « ciel » et  « terre » !

La Diaconie s’articule autour de cinq piliers :

  •   Prière : Adossée à une communauté contemplative, une paroisse ou un lieu d’Eglise, en accord avec l’évêque du lieu, la Diaconie propose de rejoindre la prière universelle de l’Eglise : chanter les Vêpres le jeudi soir (L’artiste est serviteur comme le Christ l’a été le soir de la Cène).
  •   Témoignage : Les artistes parlent aux artistes ! Organisation de soirées en invitant des artistes à venir témoigner de leur travail et de leur engagement d’Eglise.
  •   Formation : La formation à l’art sacré des artistes, des prêtres et des laïcs est une des priorités de la Diaconie. Des sessions et des retraites sont proposées. 
  •   Solidarité : Apporter un soutien humain, spirituel et économique aux artistes en difficulté, mettre à disposition des lieux dédiés à la création, des maisons d’artistes. Trois projets de maison sont actuellement en cours (Epernay près de Paris, Nantes, Toulouse)
  •   Annonce : Créer des œuvres artistiques et des évènements : un festival, une exposition, un spectacle…pour annoncer l’Evangile.

Dans le souffle de la Nouvelle Evangélisation, la Diaconie de la Beauté se développe dans différentes villes de France, à Rome  et rassemble déjà quelques centaines d’artistes. La venue du Cardinal Poupard en octobre dans les îles de l’océan indien a permis d’emmener ce mouvement jusqu’ aux extrémités de la terre.   

Responsable : Anne Facérias

Agenda